Communiqué

Le Parti de Gauche condamne les actes de vandalisme commis à Villejuif et apporte son soutien au Parti communiste

Le Parti de Gauche était présent ce dimanche matin 18 octobre au rassemblement qui était organisé sur le Parvis Georges-Marchais de Villejuif en réaction à la présence annoncée de militants du Front national.

Ses militants ont appris et constaté à cette occasion que les locaux de la section du Parti communiste de Villejuif avaient été vandalisés pendant la nuit par des personnes qui ont signé leurs actes au nom du GUD (Groupe Union Défense).

Le Parti de Gauche porte un programme qui défend la liberté d’expression et le pluralisme démocratique et qui s’oppose à toutes les formes de violence politique.

Il condamne fermement les actes commis au « 21 » et apporte son soutien fraternel au Parti communiste et à ses militants.

Le 18 octobre 2015,

Marie Tiphagne et Djamel Arrouche, Co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne.

N’oublions pas les crimes commis il y a 54 ans.

Hommage aux victimes du 17 octobre 1961 à Villejuif ce samedi 17 octobre 2015 à 11 heures, à l’angle de la rue Paul Bert et de la ruelle au puits face au parc Pablo Neruda

Il y a 54 ans, le 17 octobre 1961, une manifestation à l’initiative de la Fédération de France du Front de Libération Nationale algérien (FLN) fut sauvagement réprimée dans les rues de Paris.

Ces crimes eurent lieu dans le contexte de la guerre d’Algérie qui avait débutée en 1954. Cette manifestation avait pour but d’abord de protester contre la décision discriminatoire prononcée par les autorités de la police de la Seine (anciennement Paris et sa banlieue),  le 5 octobre 1961, qui avait mis en place un « couvre-feu pour les français musulmans d’Algérie ». Cette formulation, intolérable et directement inspirée du vocabulaire colonial, était celle du Préfet de Police de Paris qui se nommait… Maurice Papon !

Elle était si contraire aux principes fondamentaux de la Constitution de la République que, le lendemain, le Ministre de l’Intérieur M. Roger Frey abandonnait ce terme de « couvre-feu » pour lui substituer, avec une certaine hypocrisie, celui de « vive recommandation » d’interdiction de circuler le soir pour « les français musulmans ». Mais l’idée restait la même : une odieuse discrimination entre les citoyens et les habitants de Paris, capitale de la République Française.

C’est pour protester contre cela que le 17 octobre 1961 entre 30 000 et 50 000 personnes, à l’appel de la Fédération de France du FLN, voulaient défiler, sans arme, ni drapeau ni banderole, dans la plus grande dignité.

Lire la suite

L’arbre, le juge et la médiatisation

L’arbre, c’est celui qui a fourni le papier du numéro de Paris Match où Marc Trevidic, juge antiterroriste au parquet de Paris, se confie1.

M. Trevidic s’est récemment plaint d’être harcelé par sa hiérarchie pour excès de médiatisation. De fait, il n’épargne rien pour semer la panique : “La menace est à un niveau maximal », “nous sommes devenus pour l’Etat islamique [EI] l’ennemi numéro un », « les jours les plus sombres sont devant nous », « actions d’envergure que prépare sans aucun doute l’EI », « carnages effroyables »… Suit une explication du type choc des civilisations, assez adroite d’ailleurs.

Bien loin de ces fantaisies pseudo-sociologiques à usage médiatique, la réalité est plus crue, quoique pas moins inquiétante.

Un énorme gisement de gaz se situe à la frontière Qatar-Iran. Il offre une alternative au gaz russe. Or, la dépendance actuelle de la majorité de l’Europe au gaz russe constitue un verrou majeur à la stratégie impérialiste des Etats Unis. Et il y a deux projets de gazoducs, qui traversent tous les deux la Syrie. Pour faire simple, le premier est indépendant de la Russie. Il est vivement soutenu par l’UE. Le second rejoint les gazoducs contrôlés par l’Iran et la Russie. Bachar el Assad a choisi le second il y a quelques années. Les Etats Unis ont alors honteusement exploité la magnifique révolte du peuple syrien contre son dictateur pour jeter le pays dans le chaos.

La médiatisation outrancière des motifs humanitaires et défensifs des bombardements français en Irak et en Syrie continue ; le dernier épisode de la série a été réalisé par Manuel Valls en Jordanie. Le peuple ne doit pas savoir qu’il s’agit d’un affrontement géopolitique, dans lequel la France, sous Hollande comme sous Sarkozy, a choisi l’alignement avec les Etats Unis.

La monarchie présidentielle a trop duré.

Sédif du 15 octobre 2015 : encore des bénéfices pour Véolia !

Parti de Gauche du Val de Marne - Membre du Front de Gauche

Lors du prochain comité du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (Sédif) qui se tiendra à l’espace Les Esselières à Villejuif à partir de 10h, les délégués seront amenés à se prononcer sur l’exécution du budget 2015 et la préparation du budget 2016.

Le Sédif  assure l’alimentation en eau potable de 149 communes réparties sur 7 départements d’Ile-de-France. Il a délégué son activité à Véolia, dont c’est un des plus gros client.
Véolia, qui continue malgré les décisions de justice à couper l’eau au mépris de la loi Brottes.
Véolia, accusé de violation du droit international dans le chantier de la construction du tramway de Jérusalem.
Véolia, au centre d’un scandale de corruption en Roumanie.

Le Sédif est présidé par le André Santini, qui ne cache pas sa volonté d’étendre son petit empire et d’y rattacher Paris dans le cadre de la réforme de la création du…

View original post 240 mots de plus

Si c’est la « chienlit », c’est celle de l’oligarchie…

Danielle Simonnet (photothèque PG, CC-BY)

Danielle Simonnet (photothèque PG, CC-BY)

Edito de Danielle Simonnet, co-coordinatrice du Parti de Gauche

Cette semaine, les images de la chemise déchirée du DRH d’Air France auront fait le tour du monde, provoquant l’effroi des oligarques. Le déchainement médiatique et politique fut à son comble, certains n’hésitant pas à parler d’un « lynchage », Valls traitant les salariés de « voyous », Sarkozy de « chienlit ». Pourtant, le fond de l’affaire révèle d’abord et avant tout une violence sociale inouïe où la direction tente d’imposer un nouveau plan de licenciement de 2 900 personnes. Plus de 10 000 emplois déjà supprimés depuis 2012, plus de 13 000 avec le nouveau plan d’après les chiffres officiels, et 15 000 avec les chiffres syndicaux. Autant de vies brisées, voilà la pire violence sociale subie à laquelle il faudrait se soumettre en silence !

Lire la suite

Hausse d’impôts (mal) déguisée à Villejuif

Taxe_hab
Lors du Conseil Municipal du 26 septembre, les élus de la majorité municipale dite « Union citoyenne » ont voté une modification de la politique d’abattements de la taxe d’habitation. Sous couvert de doux euphémismes tels que « reprofilage » ou « optimisation », la suppression de cet abattement aura une conséquence extrêmement simple : chaque foyer villejuifois verra sa taxe d’habitation augmenter d’une cinquantaine d’euros, à l’exception de quelques rares foyers.

Soyons clairs : une hausse des recettes fiscales était sans doute indispensable, tant les dotations de l’état aux collectivités territoriales (et les plus touchées sont les communes) diminuent d’année en année. Cela avait débuté sous le règne de Nicolas Sarkozy et s’est intensifié sous celui de François Hollande. C’est toutefois avec de nombreuses contorsions que la majorité municipale a présenté cette hausse des impôts locaux.

Lire la suite

Sapin crétin.

Photo Matthieu Riegler, CC-By

Wikipédia nous dit que les lapins crétins sont des lapins anthropomorphes blancs, communiquant en sabir. Mentalement instables, les lapins démontrent souvent de grandes et étranges doses d’adrénaline, durant lesquelles leurs yeux deviennent rouges tandis qu’ils hurlent un énorme « BWAAAAAAAH! ».

Il y en a au moins un qui a réussi à devenir ministre.

Ce 8 Octobre, Michel Sapin a parlé au Financial Times. Michel Sapin est ministre des finances, et membre du parti socialiste.

A propos de la chemise déchirée, il éructe : “Those who did this are imbeciles, thugs, cretins, who will be charged”( 1)

Le cri du coeur d’un énarque dévoué au MEDEF : le peuple est imbécile ;  classes laborieuses, classes dangereuses ; une seule réponse, la violence d’Etat.

Pourquoi tant de rage ? Monsieur Sapin est un politicien professionnel, depuis sa sortie de l’ENA. Comme bien d’autres, il risque fort de se faire licencier dans les mois qui viennent. S’il y perd sa chemise, ce ne sera que justice.

(1) “Ceux qui ont fait ça sont des imbéciles, des voyous, des crétins, qui seront poursuivis”