Conseil municipal du 22 Mai à Villejuif : le jour de l’alouette

On connaît la recette du « pâté d’alouette » : Un cheval, une alouette. Le Conseil municipal du 27 mars, avait vu passer le cheval des réductions budgétaires. Cette fois-ci, c’était au tour de l’alouette sociale et solidaire :

  • 18.000 euros pour une Régie de quartier (qui ne coûterait que 4.000 euros à la ville en définitive si la demande d’une subvention de 14.000 euros à la région Ile-de-France était acceptée)
  • 8.000 euros à ajouter aux 10.000 prévus au budget initial pour le projet pour une d’épicerie sociale et solidaire. Un total de 18 000 euros, soit l’équivalent du budget de l’aide alimentaire qui avait été…supprimé ; on appréciera le tour de passe-passe.

Si le Parti de Gauche est favorable aux projets d’épicerie sociale et solidaire et de Régie de Quartier, nous continuons à condamner les coupes sombres qui ont eu lieu sur les lignes budgétaires de la culture, du soutien aux associations, de la petite enfance, de la prévention, de l’entretien des bâtiments, de la voierie… Lire la suite

Publicités

Traversée à haut risque à bord du TAFTA

Pour ceux qui n’ont pas pu assister à la représentation de ce mercredi 20 Mai, au Portail, organisée par les associations Villejuif sans TAFTA, ATTAC, la Ligue des Droits de l’Homme, le Mouvement de la Paix et l’ARAC, en voici le lien video, à déguster en famille ou entre amis lors de ce long week-end !

Lire la suite

Humeur …

Les poissons roses ont voté …

Ils n’ont jamais été pour la révolution, même pas pour la révolte, voilà pourquoi le résultat de cette élection ne m’étonne absolument pas. Ils nous font croire que certains d’entre eux ne sont pas d’accord avec ce que décident les grands poissons roses pour notre bassin… et au final, voyez le résultat ! Je n’aime pas beaucoup les chiffres mais quand même parfois ils révèlent le réel …

Certes les grands poissons roses n’ont jamais été rouges mais là ils deviennent de plus en plus clairs… à en perdre leur couleur d’origine … du temps où ils arrivaient à trouver causes communes avec les poissons rouges… Qu’avons-nous encore en commun ?

Si un avis de petit poisson rouge importe je vous donne le mien : Je n’ai plus rien en commun avec ces poissons- là qui ne sont même plus roses !

De Bonaparte à Marchais en passant par Jules Guesde et Jean-Marie Le Pen. Le monde selon Alain Lipietz.

A. Lipietz nous inflige une fois de plus sur son blog d’un article d’une grande malhonnêteté intellectuelle. Nous nous refusons généralement à commenter les publications des blogs politiques de la ville et particulièrement les siens. Toutefois, dans ce cas bien précis, l’amoncellement de contre-vérités et, disons-le, de bassesses est tel que nous ne souhaitons pas les laisser sans réponse.

Lire la suite

Un moment de vérité pour l’Europe, par Tasos Koronakis*,

SYRIZA PARIS / FRANCE

Athènes, le 18 mai 2015 Chers amis, Après presque quatre mois de négociations intensives, nous avons atteint un moment de vérité pour notre projet européen commun. Le gouvernement dirigé par SYRIZA fait de son mieux pour parvenir à un accord honorable avec ses partenaires européens et internationaux respectant à la fois les obligations de la Grèce en tant qu’Etat membre-européen, mais aussi le mandat électoral du peuple grec. Le gouvernement dirigé par Syriza a déjà entamé une série de réformes qui s’en prennent à la corruption et à l’évasion fiscale généralisée. Les dépenses sont freinées et les recettes fiscales collectées dépassent les attentes, permettant d’atteindre un excédent budgétaire primaire de 2,16 milliards (janvier-avril 2015), bien supérieur à l’estimation initiale d’un déficit de 287 millions. Parallèlement, la Grèce a honoré toutes les obligations de sa dette avec ses ressources propres – cas unique parmi les Nations européennes – puisque tout versement…

View original post 398 mots de plus

La France doit reconnaître l’Etat de Palestine

Communiqué – Groupe Palestine du Parti de Gauche
1948, Palestine. Photo Mr Hanini (sur Wikimedia Commons). License CC-BY-SA

1948, Palestine. Photo Mr Hanini (sur Wikimedia Commons). License CC-BY-SA

Le 15 mai 2015, les Palestiniens commémorent le 67ème anniversaire de la « Nakba » (Catastrophe), c’est-à-dire l’expulsion de centaines de milliers de civils en 1948 et la destruction de villages entiers, comme le village de Deir Yassine dont 250 habitants furent assassinés. Ce sont au total plus de 700.000 personnes qui furent contraintes de quitter leurs terres du jour au lendemain, soit sous la menace directe, soit par peur de subir le sort de leurs compatriotes assassinés.

Lire la suite